Facebook Icon Instagram Icon

Presque tous les cas de cancer du col de l’utérus sont causés par le VPH, une infection transmissible sexuellement qui, dans la plupart des cas, peut être évitée.

« Ensemble, la vaccination contre le VPH et les tests de dépistage peuvent offrir la meilleure protection contre le cancer du col de l’utérus. » - The National Cancer Institute (É. -U.)

Savoir comment contribuer à prévenir le VPH, l’ITS* la plus courante au monde, peut également vous aider à prévenir d’autres affections attribuables à une infection par le VPH.

Subir un test Pap régulièrement peut aider votre médecin à détecter les cellules anormales avant qu’elles évoluent en cancer du col de l’utérus.

Explorez ce site, puis consultez votre médecin pour en savoir plus.

*ITS = infections transmissibles sexuellement

Pour contribuer à prévenir l’infection par le VPH :

  • Faites-vous vacciner contre le VPH – Selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC), le vaccin constitue sans doute la meilleure méthode de prévention primaire du VPH. La vaccination ne confère pas une protection à toutes les personnes, et ne protège que contre les types de VPH contenus dans le vaccin. Des effets secondaires et des réactions allergiques peuvent survenir. Les femmes vaccinées doivent continuer à passer le test habituel de dépistage du cancer du col de l’utérus.
  • Limitez le nombre de partenaires sexuels
  • Adoptez la monogamie à vie (un seul partenaire sexuel à long terme)
  • Utilisez un condom, bien que la peau non couverte puisse quand même transmettre ou contracter le VPH par contact avec la peau du (de la) partenaire
  • Cessez de fumer – le tabagisme rend l’organisme moins apte à lutter contre l’infection par le VPH
  • Abstenez-vous de tout contact sexuel

Demandez à votre médecin dès aujourd’hui si un vaccin contre le VPH peut vous convenir.

Les affections suivantes peuvent aussi être attribuables à l’infection par le VPH :

  • Cancer de la vulve
  • Cancer de l’anus
  • Cancer du pénis
  • Verrues génitales
  • Cancer du vagin
  • Cancer de la bouche

Le VPH est à l’origine de tous les cas de verrues génitales et il serait responsable de 90 % des cancers de l’anus, de 71 % des cancers de la vulve, du vagin ou du pénis et de 72 % des cancers de l’oropharynx.

Qu’est-ce qu’un test Pap, et pourquoi subir ce test régulièrement ?

  • Un test Pap est une méthode de dépistage simple qui permet au médecin de déceler des modifications des cellules du col de l’utérus.
  • La SOGC recommande de passer un test Pap tous les deux ou trois ans ou selon les lignes directrices de votre province :
    « Subir régulièrement un test Pap est le meilleur moyen de détecter suffisamment tôt les cellules cancéreuses du col de l’utérus pour les traiter avant qu’elles n’entraînent un cancer du col de l’utérus. »

Pourquoi contribuer à prévenir le VPH?

[HPVinfo.ca p.1-G]
[HPVinfo.ca p.1-G]
[HPVinfo.ca p.1-B/C, 2-D]
2 [WHO HPV p.1-A]
1 [Cdn Cancer Stats 2017 p24-A]
Pourquoi contribuer à prévenir le VPH?